mercredi 8 novembre 2017

Personne ne gagne de Jack Black

Titre: Personne ne gagne
Auteur: Jack Black
Edition: Monsieur Toussaint Louverture
Pages: 480

Résumé: De San Francisco au Canada, de trains de marchandises en fumeries d’opium, d’arnaques en perçages de coffres, du désespoir à l’euphorie, Jack Black est un voleur: parfois derrière les barreaux, toujours en cavale. Avec ironie, sagesse et compassion, il nous entraîne sur la route au tournant du vingtième siècle. Personne ne gagne est un hymne à une existence affranchie des conventions. Qu’il soit hors-la-loi, opiomane ou source d’inspiration pour Kerouac et Burroughs, qu’importe, qu’il vole au devant de la déchéance ou qu’il flambe comme un roi, qu’importe, Jack Black n’est guidé que par son amour de la liberté. C’est dur, c’est brut, c’est profondément américain. Black est peut-être un vaurien, il est surtout un conteur qui, sans jugement, joue avec son passé afin de nous remuer et de nous remettre sur le droit chemin. Livraddict


Mon avis:
Si vous avez envie de voyager à travers l'Amérique des années fin 1800, début 1900 en train, alors vous êtes bien tombé.

Jack Black est un voleur, un vrai. Il nous fait vivre son histoire en décrivant sa vie au cours de ses années de voleur, dogué, prisonnier.
Jack Black ne cache rien, il nous explique comment il est tombé dans cet univers alors qu'il était encore qu'un jeune garçon et raconte avec réalisme c'est moment passé en prison sans pour autant se plaindre auprès du lecteur. Il savait exactement dans quel genre de vie il se lançait.

Il nous livre sa vie comme elle était, avec des bons moments, entouré de ses amis et autres délinquants mais aussi les moments sombres lorsqu'il plonge dans la drogue et ses séjours en prison.

Lors d'un passage, l'auteur nous met à la place du voleur, Jack Black n'écrit plus en "Je" mais en "Tu", vous pouvez me croire, j'ai retenu ma respiration pendant un bout de temps tellement ce passage est intense.

Ce livre est un excellent récit d'aventures dans une Amérique que l'on connaît seulement à travers les films d'époque et ça fait un bien fou de pouvoir lire les aventures d'un vrai voleur de l'époque sans langue de bois et qui n'a absolument pas peur de vous révélé qu'il a aimé cette vie même si elle est quand même bien destructrice.

Ma note: 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire